Quelques définitions

L’automatisation

L’automatisation désigne un procédé visant à remplacer une action humaine par une machine. Le but de cette action est de gagner en rapidité, en efficacité et en qualité par rapport à un travail humain. Ce procédé s’applique à de nombreux domaines : la domotique, l’industrie, les services, la médecine… Et prend des formes très variées.


Le Big Data

“Données massives” en français. Ce concept, né dans les années 90, désigne les solutions de stockage et de traitement des données numériques. Des informations telles que les messages, les vidéos, les signaux GPS de nos téléphones, nos achats en ligne… sont stockés dans des immenses Data Center (centres de stockage des données) partout dans le monde. Le but du Big Data est de traiter ces informations très volumineuses qu’aucun outil classique de gestion de base de donnée ou de traitement de l’information ne peuvent gérer. Les pionniers sont Yahoo, Google et Facebook : le Big Data est né du besoin de ces entreprises de gérer un très grand nombre de données. Cette technologie est un énorme bouleversement dans la manière de gérer l’information et ses applications sont multiples. Deux grands axes de recherche sont le stockage et le traitement des informations. En effet on peut se demander si toutes les informations récoltées sur Internet sont fiables. Pour cela on peut utiliser les statistiques ou encore le machine learning pour estimer leur fiabilité. L’enjeu commercial est énorme, que ce soit pour des spéculations financières ou du marketing numérique. Plus généralement il est crucial pour les entreprises de s’assurer de la fiabilité des masses de données dont elles disposent (sur leurs clients par exemple).


Le Cloud Computing

Le Cloud Computing est une technologie visant à centraliser les technologies informatiques d’une entreprise. C’est le fait d’utiliser des solutions de stockage de données à distance (data centers) plutôt que localement. Le principe consiste à utiliser Internet pour accéder à ses données et ses programmes informatiques. Cela apporte une grande flexibilité pour les entreprises, qui n’ont plus besoin d’acheter ces infrastructures mais qui peuvent les louer à des entreprises spécialisées en fonction de leurs besoins. Ces besoins n’étant pas toujours les mêmes selon la période de l’année, une entreprise peut choisir plus ou moins d’espace de stockage et de ressources en fonction de ses besoins. Cette solution s’avère très pratique mais comporte quelques défauts : elle nécessite un accès continu à Internet, sans interruption. On a pu observer des crashs informatiques, chez Amazon par exemple, qui ont complètement paralysé les activités de l’entreprise et lui ont fait perdre des millions de dollars. On peut également s’interroger sur le caractère privé des données stockées et de leur sécurité en cas d’attaque par des individus malveillants.


L’Intelligence artificielle (IA)

Cette technologie a pour but d’imiter le plus fidèlement possible une intelligence réelle à l’aide d’une machine. Ce principe, né dans les années 50, est en plein essor. L’IA s’appuie sur des réseaux de neurones artificiels et de serveurs pour faire tourner des algorithmes et traiter des calculs énormes, à l’aide d’immenses bases de données. Les champs d’application sont multiples : transports, santé, énergie, finance… Le principe semble simple : on donne une large base de données à un algorithme qui l’analyse et construit un modèle à partir des informations qu’il a récoltées. Exemple : on donne des milliers de photos de chat à un logiciel : après apprentissage, il est capable de reconnaître un chat sur une nouvelle photo. On trouve de l’IA dans la reconnaissance vocale, faciale, dans les voitures autonomes…


Un automate

Un automate est une machine programmée par l’Homme pour qu’elle effectue une tâche répétitive. On observe différents niveaux d’automatisme : cela va de la machine pilotée par un humain (exemple: un bras mécanique) au système entièrement autonome, qui ajuste son comportement en fonction des informations reçues par ses capteurs (comme la nouvelle usine Amazon). La plupart du temps ces machines sont programmées grâce à l’informatique pour répondre à des besoins spécifiques. Dans l’industrie, les automates sont de plus en plus utilisés afin de remplacer un travail humain par une machine. Cela permet de déléguer des tâches répétitives ou dangereuses pour l’Homme.


Une chaîne de production

C’est l’ensemble des opérations de fabrication nécessaires à la réalisation d’un produit manufacturé (transformation de la matière première ju qu’au produit fini). L’optimisation de la chainîe de production peut-être effectuée grâce à l’informatique et plus particulièrement grâce à l’intelligence artificielle. En effet, cela permet de centraliser toutes les informations de production dans une base de données qui peut être exploitée par un algorithme afin de trouver la solution optimale.